L’expérience l’emporte !

3 matchs opposants des coachs expérimentés à des novices ou presque ont eu lieu et ont tous donné la victoire aux premiers cités.

Ainsi, le coach Tuco, menant les morts vivants des Memento Mori, a-t-il obtenu la plus large victoire de cette journée – pour le moment – en atomisant les hauts elfes de Florent 3-0. Les elfes n’ont rien pu faire, hormis 3 passes. Notons que Tuco, l’an dernier, avait réussi l’exploit de finir 10 matchs sur 11 sans effectuer le moindre sortie avec des elfes noirs. A la tête des morts-vivants, il est bien parti pour conserver cette inefficacité puisque là encore, même avec des momies, 0 sortie au compteur.

L’ancien coach des gobelins, Franck, affrontait le nouveau Jerome. Le match s’est joué sur le premier tour de chaque mi-temps. En début de match, les nécros avaient la balle par leur loup garou et s’étaient intelligemment placés et protégés au centre du terrain. La bombe savante du bombardier gobelin, accompagné d’un lancer de gob réussi et d’un troll intelligent (sisi ça existe !) allait toutefois permettre aux Jesters de conclure leur premier tour avec la moitié de l’équipe adverse au sol et la balle au chaud dans les mains d’un gobelin, entouré de 6 alliés… En début de seconde mi-temps, avec une attaque des peaux vertes, c’était « simplement » 4 sorties sur les 4 premiers blocages qui permettaient aux gobelins de gérer la deuxième mi-temps à 11 contre 7 pour une victoire tranquille 2-0

Enfin dans le match opposant les skavens non violents de David (ils refusent de taper !!!!) aux Ogres de Garce Rude, les skavens ont réalisé un début de match catastrophique en jouant à l’envers. Initialement en défense, ils proposent un nombre conséquent de frappes à leur adversaire et se retrouvent  à 11 contre 5 en quelques tours. Pour être mené 1-0 à la mi-temps. En seconde mi-temps, en attaque, ils se cachent et tentent des passes impossibles (incompréhension de lecture du tableau) pour permettre aux ogres de doubler la mise. Sursaut d’orgueil avec une bombe d’un skaven sur un coureur pour revenir à 2-1 et 3 tours à jouer. Là, la canicule fait son effet et toute l’équipe ogre sauf 2 ogres et 1 snotling se prend une insolation. A 3 (en première ligne) contre 6 skavens (dont 3 coureurs) la messe semble dite. Pourtant une chandelle au coup d’envoi permet à un ogre de se placer sous la balle pour compliquer un peu la tache des rats. L’Ogre se placer même dans l’angle arrière de son terrain pour limiter les soutiens adverses et compter sur le plublic pour un renvoi hasardeux. Le coach skaven, décidemment non violent préférera ne pas tenter de récupérer la balle et laissera donc très bizarrement la victoire à son adversaire 2-1. « Putain de canicule »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *