Interview par Bob & Jim : Tuco

Jim : Ici Jim Johnsson, accompagné de Bob Bifford, en direct du Pain Park où s’entraine les morts-vivants du coach Tuco. Bob : Oui Jim, l’odeur est assez insupportable quand même, ca sent la mort. Je pourrais pêter un mur ou deux pour aérer non ? Jim : Pas sur que ce soit une bonne idée Bob, je te rappelle qu’on est sous terre ici !!! Coach Tuco, vous avez emmené les elfes noirs en final de la ligue précédente dès votre première année de coaching. C’est une fierté non ? Pourquoi partir sur les morts-vivants du coup ?

Eh bien écoutez Jim, c’est un choix qui est tout à fait naturel: tout d’abord j’ai toujours été un grand écologiste, et quand on voit que tous les joueurs de l’équipe ont été recyclés au moins trois fois, ma décision paraît logique. Ensuite c’est une équipe solide, au fort potentiel, et je pense qu’ils peuvent aller plus loin que lors de la saison précédente. Ensuite… bon d’accord, fini les conneries: en fait, les elfes noirs ont un sens du partage un peu particulier, et vu que je suis parti avec l’intégralité de la prime de finaliste, je me sentais plus en sécurité entouré de momies, de revenants et de goules affamées de chair elfique !

Jim : Le coach Garce Rude, coach des ogres de mastauroc a dit qu’il voyait votre équipe en grande favorite avec les Orcaland Lions, loin devant toutes les autres… C’est un compliment. Qu’en pensez-vous ? Avez vous la même vision? Est-ce que cela ne met pas un peu de pression ?

La seule pression que je connaisse, c’est celle qu’on boit avec les potes à la troisième mi-temps ! Voire avec les adversaires, je vous rappelle que les nordiques et les nains sont présents cette année dans la ligue, ça augure de bonnes fiesta. Nous fournirons dj ghoulish et ses rattle squeletons. Quand à nos perspectives, nous avons un double objectif très simple: amener l’équipe plus loin dans la ligue que la saison précédente et prendre du plaisir. Rien de tel qu’une bonne mandale dans les incisives d’un trois-quart skaven à lui en faire péter le crâne pour égayer la journée !

Jim : Plus loin que la saison dernière, ca veut donc bien dire la victoire finale, le trophée ultime !!! Voilà qui a le mérite d’être clair ! Mais parlez nous un peu de vos joueurs, sur qui allez vous vous appuyer en priorité ?

Attention Jim, je compte emmener les morts vivants plus que ce qu’ils ont fait la saison dernière. Il ne faut pas oublier que c’est une équipe compliquée, traumatisée par ce qu’elle a vécu la saison dernière. Nous avons passé une longue période de recrutement minutieux, et nous avons maintenant des effectifs frais et motivés. Rendez-vous compte, cela fait à peine 1800 ans que Sigismond la momie a été inhumée, en terme de fraîcheur même les khemri ne font pas mieux ! Nous serons contents si nous atteignons les phases finales, et si nous allons plus loin ça sera que du bonheur. Bien sûr, si le trophée est prenable, nous ferons tout pour l’arracher !

Bob : Et vos adversaires ? Qui voyez vous en travers de votre chemin ? Et sur qui vous comptez pour vous faire bien rire ?

Il n’y aura pas d’adversaire facile, et le tirage de cette saison est compliqué. Soit l’équipe adverse est forte, soit le coach en face est compétent. Dans tous les cas, il faut être vigilant et ne prendre personne à la légère. Regardez ces raclures de gobs: sous leur allure de petite chose fragile et délicate ils arrivent toujours à planquer une tronçonneuse quelque part. Quand aux elfes, certes ils craquent sous les phalanges, mais il suffit de regarder une seconde à côté pour qu’ils passent entre les jambes et marquent un touchdown tout en ayant tiré le slip de ton revenant et sauté ta femme derrière les gradins. Et ne parlons pas des équipes capables de relever le défi physique. Un nain c’est petit mais c’est dense. Un peu à l’image de son esprit. Dans tous cas, tout dépendra de la puissance de nos mandales: coucher les agiles avant qu’ils ne se mettent à courir partout, coucher les lourds… Avant qu’ils nous couchent eux-mêmes !

Merci coach Tuco pour ce grand moment de stratégie et bonne chance pour la saison à venir. Si vous deviez tout de même citer votre adversaire n°1 ?

Neufeul, bien sûr, merci à vous Jim et Bob pour ce grand moment de journalisme. Bonne chance lorsque vous interviewerez Nurgle. Tenez, prenez ce masque à gaz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *